Votre Demande de devis :

Votre liste est actuellement vide.

Return To Shop

Utilisation de microphones et Covid-19

covid-19 et microphones

Recommandation Schoeps

Nous savons que beaucoup de nos clients doivent utiliser leurs microphones même pendant la pandémie Covid-19. Mais les microphones – en particulier ceux utilisés pour la parole ou l’enregistrement vocal à courte distance – nécessitent une attention particulière pour éviter de transporter le virus d’un utilisateur à l’autre. Voici quelques conseils sur la façon de minimiser ce risque, sur la base de nos connaissances en date de mars 2020. Veuillez suivre les recommandations actuelles de vos autorités sanitaires locales.

utilisation de sacs en plastique

Ce n’est pas le moment d’être délicat; le principal risque vient de la salive que chacun a dans une certaine mesure dans son souffle. Les gouttelettes de salives peuvent être si petites qu’elles sont presque invisibles, mais elles portent entre autres des virus. Ainsi, l’objectif immédiat à des fins de santé est d’empêcher ces gouttelettes d’atterrir à la surface d’un microphone, où elles pourraient être transmises à l’utilisateur suivant de ce microphone ou à l’opérateur qui le manipule. Un mince sac en plastique tiré sur le microphone, ni trop serré ni trop lâche, protégera efficacement le microphone.

Voir www.bonedo.de/artikel/einzelansicht/lassen-sich-mikros-mit-plastiktueten-vor-viren-schuetzen.html pour les photos, même si vous ne comprenez pas le texte allemand.

(L’article concerne principalement l’utilisation par les journalistes, microphones à main, pour les interview, mais les mêmes principes s’appliquent également ailleurs. Le sac doit être aussi fin que possible pour un effet minimal sur la qualité sonore, mais il doit être exempt de trous. Et bien que l’article ne le mentionne pas, le sac doit évidemment être changé après que chaque personne utilise le microphone, sinon il deviendra lui-même un vecteur de contagion.)

utilisation d’écrans anti-vent et anti-pop

Si un écran anti-pop ne couvre pas la totalité du microphone, il ne protégera pas suffisamment le microphone contre le dépôt de virus. Il ne remplace donc pas un sac en plastique. Si une personne chante ou parle dans un écran anti-pop/bonnette à une distance proche du micro, l’écran/bonnette doit être suffisamment nettoyé après utilisation; voir ci-dessous. Alternativement, le virus mourra dans quelques jours si l’ecran anti-pop/bonnette est mis de côté en stockage. La façon la plus simple est d’utiliser un seul écran/bonnette par personne. La plupart des bonnettes en mousse ne sont pas chers et peuvent être livrés rapidement.

Nettoyage d’une bonnette

Les écrans anti-pop en plastique et autres matériaux solides peuvent être nettoyés sans problème avec des produits de nettoyage ou des désinfectants. Mais n’utilisez jamais de nettoyants liquides ou de produits chimiques sur les bonnettes en mousse ou en fourrure, car cela peut endommager définitivement la bonnette.

Nettoyage du microphone

Le corps du microphone peut être nettoyé avec un chiffon imbibé d’un produit de nettoyage approprié. Cependant, ne trempez pas le chiffon dans un nettoyant ou un désinfectant. Pour éviter tout dommage, il faut veiller à ce qu’aucun liquide ne pénètre dans le microphone ou (surtout) n’atteigne la membrane à l’intérieur de la capsule du microphone. Le moyen le plus fiable de s’assurer qu’un microphone est exempt de virus est de le stocker suffisamment longtemps, c’est-à-dire pendant plusieurs jours après son utilisation. Le virus meurt beaucoup plus rapidement à des températures plus élevées. Nos microphones sont chauffés à 60 ° C (140 ° F) pendant la fabrication («vieillissement artificiel»), nous savons donc qu’une température de 50 ° – 60 ° C ne nuira pas au fonctionnement du microphone.

Tags

top